Véloroutes et Voies Vertes, choisir son itinéraire avec Internet

Voies vertes, pistes cyclables, itinéraires protégés… de plus en plus de régions et de territoires proposent aux touristes et aux voyageurs des infrastructures réservés aux déplacements doux (marche, vélo, roller…). Le plus souvent ces itinéraires sont situés sur d’anciennes voies de circulation (chemin de fer, berges de fleuve ou de canal…) et permettent ainsi de les séparer de la circulation automobile. Bref, on l’aura compris, ces routes sont généralement éloignées de la circulation automobile et permettent de parcourir parfois des dizaines de kilomètres sans croiser un moteur à explosion ou électrique.

Voici la définition des Voies vertes selon l’Association européenne des voies vertes

Les voies vertes sont des voies de communication réservées aux piétons, aux cyclistes, aux cavaliers, aux personnes à mobilité réduite, soit, d’une manière générale, au trafic non motorisé.
Elles sont aménagées le plus souvent sur d’anciennes lignes ferroviaires, sur des chemins de halage, des itinéraires culturels (chaussées romaines, routes de pelerinage). Elles présentent une série de caractéristiques communes:

  • facilité d’accès : leurs pentes, faibles ou nulles, permettent leur utilisation par tous les types d’usagers y compris les personnes à mobilité réduite.
  • sécurité, grâce à leur séparation physique par rapport aux voies carrossables et à l’aménagement approprié des croisements.
  • continuité des tracés avec des solutions alternatives en cas d’obstacle.
  • respect de l’environnement le long des voies et invitation pour les usagers à le respecter.

Voici 3 adresses de sites qui permettent de sélectionner des itinéraires sur la France et l’Europe

Véloroutes et Voies Vertes
Association loi 1901 avec un important réseau d’adhérents (les villes et CDT qui soutiennent le concept de voies vertes en particulier). Site réalisé avec le soutien du ministère du développement durable. Permet d’accéder à un nombre important d’itinéraires et surtout une information par itinéraire riche et bien structurée. On peut également voir des photos et lire des témoignages d’utilisateurs. Seul regret, il y a peu d’itinéraires décrits en carte.
On peut faire une recherche pas région ou par critères et même un formulaire pour déposer des idées d’itinéraires.

Pour trouver des itinéraires de voies vertes en Europe, c’est ici
Association européenne des voies vertes

Les Voies vertes
Une carte générale de la France permet de voir tous les itinéraires Voies Vertes en France. Environ la moitié des itinéraires sont actuellement décrits sur le site. Pour chaque fiche le niveau de difficulté et précisé ainsi que le type de pratique concernées (marche en famille, vélo, roller, et accès handicapés. On peut accéder à des cartes avec différents niveaux de zoom plutôt assez précise. Les indications concernant les voies vertes et les liaisons cyclables (c’est-à-dire avec partages de voies avec des véhicules motorisés) sont aussi bien indiquées. La fiche précise également des informations très utiles comme « Comment se rendre » au point de départ (par les transports en commun par exemple). Également des informations sur les hébergements, les restaurants et les lieux à voir le long de l’itinéraire. Enfin le site permet d’accéder aux coordonnées des Comités du tourisme ou des offices du tourisme et d’obtenir plus d’informations. On peut aussi télécharger ou accéder aux différentes brochures de ces acteurs.
Le site ne propose d’option Imprimer l’itinéraire

Le code de bonne conduite de l’utilisateur de Voies vertes vu par Véloroutes et Voies Vertes
Copyright : Véloroutes et Voies Vertes

Piétons, cyclistes, rollers, personnes à mobilité réduite, cavaliers, respectons nous mutuellement et sachons partager en bonne intelligence un espace ouvert à tous.
Pour éviter les conflits entre utilisateurs n’ayant pas toujours les mêmes besoins, les mêmes attentes, ni les mêmes vitesses de déplacement, gardez à l’esprit que cet espace est ouvert à tous les usagers non motorisés.
En donnant la priorité aux plus lents, voici 10 règles pour favoriser le respect mutuel et garantir la convivialité des voies vertes.

  1. En vous déplaçant, tenez-vous le plus sur la droite de la voie pour laisser suffisamment de place pour vous doubler ou vous croiser.
  2. Avertissez de votre venue (sonnette obligatoire sur les vélos), ralentissez et gardez une distance de sécurité lorsque vous doublez ou croisez d’autres usagers. Tenez compte des enfants, ou des animaux, qui peuvent avoir des mouvements inattendus.
  3. Si vous êtes en groupe, sachez ne pas prendre toute la largeur de la piste et mettez vous en file pour laisser les autres usagers vous croiser ou vous doubler.
  4. Ne stationnez pas au milieu de la voie. Choisissez un espace dégagé pour vous arrêter. Utilisez les bas-côtés ou les espaces de repos lorsqu’ils existent.
  5. Restez dans l’emprise de la voie et de ses abords aménagés. Respectez les plantations, le mobilier et les aménagements mis à la disposition de tous (tables, bancs, panneaux d’informations,…). Utilisez les toilettes et les poubelles lorsqu’elles existent. A défaut, emportez vos détritus avec vous.
  6. Respectez les propriétés et la quiétude des riverains.
  7. Propriétaires de chiens, tenez votre animal en laisse. Evitez de barrer tout passage avec votre laisse.
  8. Cavaliers, circulez sur les zones autorisées, à l’allure imposée.
  9. Lorsqu’un itinéraire est autorisé à certains véhicules motorisés (véhicules de service, de secours, d’entretien, riverains, engins agricoles), laissez leur la place pour passer.
  10. Au bord de l’eau, respectez la tranquillité des pêcheurs. A l’inverse, pêcheurs, veillez à ne pas encombrer le chemin avec vos cannes à pêche (qui risqueraient de plus d’être endommagées).

Enfin, un « bonjour » et un sourire ne représentent pas le plus grand des efforts à faire en parcourant une voie verte !
NB : Le code de la route considère le roller comme un piéton et le cycliste comme un véhicule !
Copyright AF3V

Sur le même sujet « Vélo »

Où louer un vélo sur le canal de Nantes à Brest ?

A Plemet. Station VTT du pays de Loudéac (%02 96 25 97 22 ; www.cideral.fr ; Base sports nature de Pont Querra 22210 Plémet ; 3h/journée-adulte/enfant 7,50/12-5/8 € ;h été tlj 9h-12h et 13h30-18h, hors saison sur réservation )
Au lac de Guerlédan. Base départementale de Plein-Air de Guerlédan (%02 96 67 12 22, base-plein-air-guerledan.com ; 106 rue du Lac 22530 Mûr-de-Bretagne ; journée/semaine 15/60 € ; lun-dim 9h12h30 et 14h-18h). Loue VTT et VTC, vélo enfant, porte-bébé et carriole.
A Gouarec. Camping Tost Aven (%02 96 24 85 42, www.campingenbretagne.com ; tarif ; 15 mai-15 sept, lun-ven 10h-12 et 17h-19h)
A Glomel. Centre nautique et d’animation (%02 96 29 65 01, www.cnpakb.org ; tarif ; horaires).
A Carhaix. Canal Loisirs (%02 98 99 58 61/06 24 32 63 25, www.canal-loisirs.com ; journée/semaine 10/65 € ; mar-dim 9h-18h). Loue des VTT confortables ainsi que des vélos enfants, porte bébés et carriole. Hors saison, il est préférable de réserver par téléphone.

A lire sur le même sujet

Les 8 voies vertes et véloroutes de Bretagne

Les voies vertes de Bretagne et où faire du vélo en Bretagne en toute sécurité

Imaginez un instant circuler, à pied, à vélo ou en roller, dans l’Argoat, sans croiser une seule voiture sur des dizaines de kilomètres. Le bonheur ! La région Bretagne dispose en effet d’un réseau de véloroutes et de voies vertes de près de 800 km dont 500 kilomètres en site propre, c’est-à-dire à l’écart de toute circulation automobile. Au total ce sont huit itinéraires Nord-Sud et Est-Ouest qui traversent les 4 départements bretons. Plus de la moitié de ce réseau utilise des chemins de halage des canaux et rivières mais également des voies ferrées abandonnés ou encore des sentiers forestiers. Certains de ces itinéraires peuvent se faire à vélo et à pied ou même en roller et à cheval, selon le revêtement de la piste. Le réseau est dense dans l’intérieur de la région Bretagne et dans un triangle Rennes, Saint-Malo et Mont-Saint-Michel. En revanche il est nettement insuffisant pour ceux qui souhaitent longer la côte. A moyen terme, le réseau des Véloroutes devrait compter 2 000 km de voies, dont 1 000 en site propre.

Actuellement le réseau est constitué de 2 types de voies ou d’itinéraires
– Les véloroutes, itinéraire qui empruntent des voies à faible trafic et autant que possible des voies vertes. Ces dernières sont des portions de véloroute 100 % protégées et sécurisés. Ces itinéraires sont décrits dans la carte ci-dessous (p.XXX)
– Les vélos promenades, qui sont des boucles de quelques kilomètres, qui généralement peuvent se suivrent à la journée. Elles sont classées selon leur niveau de difficulté. Certaines demandant une bonne condition physique. L’information sur ces itinéraires est accessible localement auprès des offices de tourisme.

Voici la liste des 8 véloroutes dans leur portion finalisée.
(Entre parenthèse, la prévision de l’itinéraire complet de la route).

Véloroute 1 : de Nort-surErdre à Pontivy sur 176 km (Roscoff-Nantes). Itinéraire qui longe le canal de Nantes à Brest (238 écluses). Également appelée la Voie Bleue.
Véloroute 2 : Saint-Malo-Rennes sur 105 kilomètres (Saint-Malo-Arzal), passe par Dinan et suit le canal d’Ille-de-Rance.
Véloroute 3 : Saint-Malo-Questembert, sur 157 km. Essentiellement sur une ancienne voie ferrée. De Saint-Malo, on rejoint la forêt de Brocéliande, Ploërmel, le canal de Nantes à Brest, Malestroit et enfin le Golfe du Morbihan.
Véloroute 4 et 5, également appelée la littoral. A terme cette itinéraire devrait permettre de faire le tour complet de la Bretagne par la côte. Du Mont-Saint-Michel à Arzal, en passant par Brest. Actuellement seules quelques portions sont terminées : la baie du Mont-Saint-Michel, le pays de Léon, le pays de Lorient, le grand site Gâvre-Quiberon, la presqu’île de Rhuys et les ïles de Groix, de Belle-Ile et de Batz.
Véloroute 6 : Carhaix à Saint-Méen-le-Grand, sur 126 km (Camaret-Vitré). Essentiellement le long d’une voie ferrée. La voie royale pour explorer le centre Bretagne, à la découverte de l’Argoat.
Véloroute 7 :  Roscoff à Rosporden sur 109 km (Roscoff-Concarneau) On longe le versant sud des Monts d’Arrée jusqu’à Carhaix, puis des Montagnes Noires jusqu’à Rosporden.
Véloroute 8 :  Loudéac à Bosméléac sur 16 km (Saint-Brieuc-Lorient). Le long de la rigole d’Hilvern.
A cela il faut ajouter la Vélocéan qui relie par la côte le Morbihan à la Vendée.
Notons également que Rennes et son agglomération proposent 180 km d’itinéraires aménagés

A lire sur le même sujet