Tester son endurance au «9 heures de Longchamp» (Paris)

Au cœur du bois de Boulogne, le tour de l’hippodrome de Longchamp est bien connu des pistards franciliens. Son anneau de 3,6 km offre au cycliste de repousser ses limites. Chaque année s’y tient « Les 9 heures de Longchamp » qui propose aux amateurs de rouler comme des pros. Chaque équipe se composte de 3 coureurs qui roulent en relais. Record à battre ? 106 tours. Si les équipes se donnent à fond, l’ambiance reste bon enfant. L’occasion de se faire des amis qui roulent pour le plaisir, sans prise de tête.

Longueur : 381,6 km (record 2016)

Durée : 9 heures (week-end de juin ou de septembre)

Niveau difficulté : 4

Accès : Paris, bois de Boulogne

Plus d’infos : Sur FB, Street-Pistard



Rétrovolution à l’Anjou Vélo Vintage (Maine-et-Loire)

Envie de regonfler le biclou du grand père ? Présentez-vous au départ de l’Anjou Vintage. Au programme, plusieurs courses au départ de Saumur. La plus sportive part à l’aube et arpente 130 km de l’Anjou (passages en secteur gravel nécessitants des gros pneus). Le lendemain, des itinéraires courts permettent de s’afficher avec des tenues rétro-rigolo. Les conditions pour être acceptées sur la ligne : présenter un engin d’avant 1987 (pas de changement de vitesse au guidon). Dernier détail, on pédale sans assistance et avec son nécessaire à crevaison.

Longueur : 4 boucles de 30 à 130 km

Quand : 3e week-end de juin

Niveau difficulté : 1 – 2

Accès : Saumur (TER), A 85 via Angers

Plus d’infos : www.anjou-velo-vintage.com




Rouler chic à la Véloparadisio (Dordogne)

Plus qu’une course, ces trois boucles qui parcourent les paysages viticoles du sud du Périgord sont des concours d’élégance. Car pour y participer il faut présenter une tenue chic de cycliste rétro : pantalons à pinces, robes à fleurs, blouson en cuir, casquette et béret… Le vélo devra également montrer un cadre rétro, avec changement de vitesse au cadre. Pour prendre le départ de cette rétro-élégante, rendez-vous château de Montbazillac, joyau architectural du XVIe siècle, posé au milieu des vignes.

Longueur : 3 boucles, 60, 40 et 15 km

Quand : 3e dimanche d’août (1 jour)

Niveau difficulté : 1-2

Accès : via Bergerac (TER, bus TAD ligne 1), N 21

Plus d’infos : www.veloparadisio.com



PBP, la rando cyclo de tous les records (Yvelines, Eure-et-Loir, Orne, Sarthe, Mayenne, Ille-et-Vilaine, Côtes-d’Armor, Finistère)

A sa création en 1891, la Paris/Brest/Paris (PBP) était une course professionnelle. Un siècle plus tard, elle prend un tournant cyclo-sportif sous l’égide de la fédération de Cyclo-tourisme (FFCT). Quadriennal (prochaine en 2019), cette randonnée propose un parcours de plus de 1 200  km à effectuer sous la barre des 90 heures. Dans le peloton (6 000 coureurs, dont 40% d’étrangers) les plus rapides peuvent passer sous les 45 heures. Si le trajet n’a pas de véritable difficulté (10 000 m de dénivelé cumulé tout de même) c’est sa longueur qui en fait une course à part. Pour y participer, le cycliste doit présenter un BRM (Brevet de randonneur mondial) qui atteste qu’il a roulé au moins 200 km dans l’année.

Longueur : 1 230 km

Durée : 80 heures pour les vélo solos.

Difficulté : 4

Départ : St-Quentin-en-Yvelines. Prochaine édition : 3e semaine août 2019

Plus d’infos : www.paris-brest-paris.org/



Tour de Rance Randonnée Vintage (Côte d’Armor)

Nostalgique de la caravane publicitaire version estafette d’après-guerre ? Rejoignez Dinan et les rives de la Rance. Chaque année, s’y retrouvent des coureurs amateurs équipés de leur biclou rutilant. Ils participent à un criterium citadin et des randonnées le long de la Rance. Motos de presse, cyclistes à casquette, maillot collector, chaque détail compte. Autres originalités, les coureurs sont classés selon l’âge de leur vélo et le podium est attribué, non pas au plus rapide, mais à celui qui s’approche le plus de la vitesse moyenne. De la convivialité, un brin de nostalgie et pas mal d’humour.

Longueur : plusieurs boucles de 25 à 46 km

Quand : 3e week-end de mai

Difficulté : 1-2

Accès : Dinan (TER, E 50 via Rennes)

Plus d’infos : www.tourderancevintage.com



Championnat de France de vélo couché (région change chaque année)

Les fans sont unanimes ! Le vélo couché leur procurent un plaisir sans commune mesure avec le vélo traditionnel : moindre résistance au vent, dos soutenu et regard aligné sur la route… Autre particularité, les adeptes bichonnent leur engin qui sont souvent à la pointe de la technologie : vélo couché, trike (3 roues) ou semi-caréné. La prime de l’insolite revient à la vélomobile, un engin caréné qui rappelle les bolides à moteur d’une époque lointaine. Pour admirer ces fous du vélo, rendez-vous au championnat de France. Au programme, épreuve contre la montre et randonnée de 100 km.

Plus d’infos : sur le site de l’Association française de vélo couché, les dates et les lieux des épreuves du championnat : www.afvelocouche.fr



Ultra Revival Tour (France)

Le 19 juillet 1903, 21 « forçats de la route » franchissent la ligne d’arrivée du 1er tour de France. 150 plus tard, 21 concurrents prendront le départ pour l’Ultra Revival Tour, une course « ultra distance » qui reprend le parcours originel. Seule différence — hormis le matériel — et elle est de taille, la version moderne ne compte pas les 13 jours de repos. 2 248 km à faire en 6 jours consécutifs, avec deux étapes à près de 470 km ! Deux moyens pour encourager les compétiteurs : sur le bord de la route ou sur la Toile. Les 21 cyclistes seront équipés chacun d’une puce GPS.

Longueur : 2 428  km

Durée : 6 jours (du 11 au 16 septembre 2017)

Difficulté : 4

Accès : Montgeron (départ), Paris (arrivée)

Plus d’infos : Facebook, UltraRevivalTour et www.cyclosportissimo.com